Présentation du projet de chaire

NPIC – Les neuropathies douloureuses induites par la chimiothérapie : une problématique majeure des patients survivants à un cancer

La neurotoxicité de la chimiothérapie anticancéreuse est un des effets indésirables le plus limitant, avec une incidence de 30 à 70 % des patients ; on parle des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC). La symptomatologie clinique des NPIC se manifestent principalement par l’apparition de douleurs (à type de brulure, piqure, fourmillements). Ces douleurs apparaissent pendant la chimiothérapie et peuvent persister des années après l’arrêt du traitement, altérant profondément la qualité de vie des patients, les plongeant dans la dépression et/ou dans l’anxiété. Ces patients se retrouvent actuellement face à une impasse thérapeutique, puisqu’aucun traitement existant n’est efficace contre ces douleurs.

L’équipe de recherche, EA6309_MMNP (Neurit_UR202018), porteuse du projet souhaite développer des solutions thérapeutiques innovantes pour prévenir les douleurs induites par la chimiothérapie, et améliorer l’accompagnement de ces patients par la mise en place de programme d’éducation thérapeutique. Ainsi, nous espérons que nos recherches permettront (1) de garantir un traitement anticancéreux optimal aux patients victimes de NPIC, (2) de diminuer les comorbidités associées à la douleur (anxiété, dépression) et (3) d’améliorer la qualité de vie des patients survivants à un cancer.

Soutenez ce projet de chaire

en nous envoyant votre lettre d’engagement (téléchargez le modèle ici). Dès le vote et le lancement de cette chaire d’excellence, la Fondation partenariale reviendra vers vous pour la finalisation de votre don.

Adressez votre lettre à 
Fondation partenariale de l’Université de Limoges,
Hôtel de l’Université
33 rue François MItterrand
87032 Limoges cedex

ou adressez votre mail à fondation@unilim.fr

Votre don vous donne droit à des avantages fiscaux. 
Retrouvez-les en cliquant sur ce lien. Chaque don est précieux. Une charte éthique permet de donner en toute confiance.


La chaire en chiffres

Date de création de la chaire : 6 juillet 2022 – 6 juillet 2025

Budget : 150.000 euros / 3 ans

Usage des fonds : frais de personnel, achat de matériels

Mécènes et partenaires : AFNP (Association Française contre les Neuropathies Périphériques), ALAIR-AVD Société et ALAIR-AVD Association.

La Fondation partenariale remercie tous les donateurs pour leur soutien à la recherche médicale.


« Face à l’augmentation de nombreux cancers et l’amélioration de leur pronostic, il apparaît prioritaire de prévenir le développement des douleurs induites par la chimiothérapie. Trouver un traitement pour prévenir leur survenue et améliorer l’accompagnement des patients par la mise en place de programme d’éducation thérapeutique, ce sont les objectifs de la recherche au sein de cette chaire d’excellence. »

Claire DEMIOT, Pharmacien, MCU-HC Service de Pharmacologie UFR Pharmacie Limoges, EA6309 MMNP NeurIT;
Laurent MAGY, Neurologue, PU-PH Centre de Référence de Neuropathies Périphériques, Service de Neurologie CHU de Limoges, EA6309 MMNP NeurIT

Qu’est-ce qu’une chaire d’excellence ? 

Une chaire vise à développer une expertise de recherche et d’enseignement sur une thématique définie par  des chercheurs et une ou des entreprise(s) partenaire(s).

Le principe est simple : une petite équipe, dirigée par une personnalité scientifique reconnue, appartenant à un laboratoire de l’Université de Limoges, développe pendant 1 à 5 ans des activités de recherche, de formation initiale ou de formation continue.
La chaire permet de conjuguer activités de recherche au plus haut niveau d’excellence et diffusion du savoir auprès des étudiants. 


Une neuropathie périphérique désigne un ensemble de symptômes liés à l’atteinte des nerfs périphériques. Certains de ces nerfs transportent les informations sensitives de la peau vers le cerveau. Une atteinte de ces nerfs est à l’origine de douleurs constantes ou intermittentes, de troubles de la sensibilité, d’une perte des sensations ou au contraire d’une augmentation des sensations. De nombreux agents de chimiothérapie utilisés dans le traitement des cancers ont pour effet secondaire d’induire des neuropathies périphériques. En effet, plus de 60 % des patients sous chimiothérapie anticancéreuse développent des neuropathies. Ces dernières se manifestent principalement par des douleurs des membres débutant au cours de la chimiothérapie et persistant des mois, parfois des années après son arrêt. Ces douleurs peuvent devenir insupportables au point de justifier une réduction des doses voire un arrêt du traitement anticancéreux, diminuant ainsi les chances de survie du patient face au cancer. Au quotidien, ces douleurs chroniques représentent une des causes majeures de l’altération de la qualité de vie des patients en cours de chimiothérapie et survivant au cancer, les plongeant dans la dépression ou l’anxiété. Malheureusement, aucun traitement n’existe pour prévenir leur survenue.

Face à l’augmentation de nombreux cancers et l’amélioration de leur pronostic, il apparaît prioritaire de prévenir le développement des douleurs induites par la chimiothérapie. C’est le but des travaux de l’unité de recherche EA6309 de la Faculté de Médecine / Pharmacie (Docteur Claire Demiot) et du Centre de Référence des Neuropathies Périphériques Rares (CRNPR) du CHU de Limoges (dont le responsable est le Professeur Laurent Magy).

La chaire est co-portée par : 

Claire DEMIOT, Pharmacien, MCU-HC au service de Pharmacologie UFR Pharmacie Limoges, EA6309 MMNP NeurIT

et

Laurent MAGY est neurologue, PU-PH Centre de Référence de Neuropathies Périphériques, Service de Neurologie CHU de Limoges, EA6309 MMNP NeurIT

Le budget prévisionnel de la chaire est estimé à 150 000 €.

L’usage des fonds reposera principalement sur le recrutement d’un ingénieur de recherche et sur du fonctionnement. Des co-financements du laboratoire (GEIST MMNP EA6309) provenant de partenaires industriels, académiques et associatifs pourront compléter les besoins en fonctionnement.

Les travaux de la chaire seront valorisés scientifiquement par la rédaction d’articles scientifiques, la présentation des résultats obtenus au cours d’invitations à des congrès internationaux. Des collaborations nationales et internationales via le réseau international Toxic Neuropathy Consortium (Peripheral Nerve society) sont en cours. Un plan de communication est en train d’être mis en place avec la Fondation Partenariale de l’Université de Limoges (flyer de demande de dons). Il sera diffusé via des réseaux d’associations de malades. Des contacts seront également pris prochainement pour communiquer auprès des médias locaux et régionaux sur l’intérêt de la chaire et ses travaux en cours et à venir.

La création de la chaire est prévue pour Septembre 2022 et se finalisera en Août 2025. La durée estimée de la chaire est donc de 3 ans.

La Fondation partenariale remercie l’ensemble des mécènes engagés pour ce projet de chaire