CHAIRE e-santé, bien-vieillir et autonomie


Présentation de la Chaire

La rupture d’autonomie représente à l’heure actuelle des enjeux humains, sanitaires, médico-sociaux et économiques majeurs. Elle résulte d’une inadéquation entre les activités que la personne doit ou désire réaliser et ses possibilités du fait de son état de santé et de son environnement. Agir sur ces deux dernières composantes permet d’envisager le développement d’actions de prévention. Compte tenu de ces enjeux sociétaux, la chaire s’investit dans la résolution de problématiques pour le maintien de l’autonomie via une approche multidisciplinaire alliant des recherches de pointe dans différents domaines tels que la santé, les technologies, le droit et la sémiotique. La spécificité de la chaire réside dans la volonté d’évaluer les sujets en situation de vie réelle, à domicile, dans le but de prévenir la rupture d’autonomie.

Consultez l’interview réalisée avec le Professeur Achille Tchalla fin 2019 en suivant ce lien

Contact

Pr Achille TCHALLA
PU-PH Médecine Interne ; Gériatrie et Biologie du Vieillissement

Laboratoire HAVAE
13 rue de Genève
87060 LIMOGES cedex

Site Internet de la chaire

Cette chaire a pris fin en 2020. Il n’est plus possible de donner à ce projet de recherche. 

Pour soutenir une de nos autres chaires, cliquez sur ce lien ou contactez-nous.

Rencontre avec Sophie Boyer, coordinatrice de la chaire E-Santé, bien vieillir et autonomie dans la video « 5 Questions à … »

Avec l’âge, les personnes deviennent de moins en moins autonomes et il leur est parfois difficile d’assurer certains actes de la vie courante. La recherche faite au sein de la chaire d’excellence « E-santé, bien vieillir et autonomie » porte sur les différents facteurs déterminant le risque de perte d’autonomie et contribue au développement d’innovations sociales, médicales, technologiques et économiques pour y remédier. Rencontre en vidéo avec Sophie Boyer, coordinatrice de cette chaire.

Partenaires

Autour de la problématique de la prévention de la perte d’autonomie de la personne à son domicile, se sont réunis plusieurs partenaires : l’Université de Limoges, le CHU, l’ARS, la Mutualité Française Limousine, la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin, Indépendance Royale, AEL, Novo Nordisk, le Conseil Régional du Limousin, la Ville de Limoges, Autonom’Lab et The Institute for Aging Research of Boston

   

Soutiens accordés au Master Autonom’Hom-e :