Willy Fortunato, UV GERMI® : « S’impliquer dans son territoire »

UV GERMI®, leader français de la conception et de la fabrication d’appareils à ultraviolets pour le traitement de l’air, de l’eau et des surfaces, soutient la chaire sur le cancer colorectal, portée et dirigée par le Docteur Niki Christou. Rencontre avec Willy Fortunato, directeur général délégué.

 

 

Monsieur Fortunato, vous êtes directeur général délégué de l’entreprise UV GERMI®. Pouvez-vous nous présenter votre structure en quelques mots s’il vous plaît ?

UV GERMI®, c’est avant tout André Bordas, son PDG fondateur qui a bâti cette entreprise spécialisée dans les solutions de dépollution de l’eau, de l’air et des surfaces grâce à la technologie UV, sur une conviction affirmée, à savoir de se servir des technologies pour construire le monde de demain, et sur des valeurs fortement ancrées : privilégier une structure à taille humaine, s’inscrire dans une démarche de développement durable et d’innovation permanente, et viser l’excellence. J’ai rejoint André Bordas en tant que directeur commercial il y a cinq ans et depuis le début de l’année en tant que directeur général. UV GERMI® c’est 49 collaborateurs, principalement basés à Saint-Viance où nos appareils de dépollution et nos réacteurs UV sont conçus, développés et fabriqués.

 

Vous soutenez notre chaire d’excellence sur le cancer colorectal et nous vous en remercions. UV GERMI® accorde beaucoup d’importance à la recherche fondamentale. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

UV GERMI® se doit de s’impliquer dans son territoire au-delà de sa pure performance économique. Elle doit également intégrer des valeurs éthiques, scientifiques, humaines et culturelles qui constituent sa véritable personnalité et sa réputation. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité soutenir cette chaire d’excellence de la Fondation partenariale.

Le développement de l’entreprise s’est accéléré à partir de 2017 avec la cotation en bourse. Ceci nous a permis de lever des fonds et d’être capable d’investir dans la recherche et le développement dans l’objectif de créer de la valeur, de s’impliquer pour trouver les clés pour le monde de demain. Ainsi en 2018, UV GERMI® a ouvert un Centre de Recherche et d’Innovation et dans la même année, ceci nous a permis de déposer un brevet international sur une machine de traitement de dépollution de l’air sur des grandes capacités et de grands volumes.

 

UV GERMI® a développé une technologie permettant de détruire le Coronavirus dans l’air. Comment fonctionne cette technologie et où est-elle utilisée ?

Une récente étude de Harvard montre que la pollution de l’air est responsable de 20% des décès avec plus de 9 millions de décès prématurés au niveau international, plus de 100.000 morts par an en France en raison d’une piètre qualité d’air et tout cela hors épisode Covid bien évidemment.
Aujourd’hui nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur d’espaces clos qui sont pour des raisons thermiques de plus en plus isolés avec un renouvellement d’air qui est moindre et donc avec une pollution qui se concentre. Il y a donc un véritable besoin d’une dépollution de notre air et de notre environnement.

C’est une technologie mise au point contre le virus H1N1 il y a 10 ans, mais effectivement c’est dans le contexte actuel que la société civile découvre les risques sanitaires liés à la pollution de l’air et des surfaces. Installé dans un bureau ou un cabinet médical, l’appareil purifie l’air et détruit grâce à une utilisation de rayons ultraviolets les polluants chimiques et bactériologiques.
Aujourd’hui nous avons installé cette technologie par exemple dans un EHPAD ce qui a permis d’y réduire les cas Covid de manière considérable.

 


Faites-vous appel à des étudiants de l’Université de Limoges pour des stages, de l’alternance ou de recrutement ?

Oui, nous accueillons régulièrement des alternants et des stagiaires, car ceci fait également partie du rôle de l’entreprise. Accueillir des stagiaires et alternants nous tient à cœur pour transmettre notre savoir-faire, notre passion et pour permettre aux jeunes dans cette période particulièrement difficile de trouver des entreprises qui les accueillent.

 

 

Monsieur Fortunato, nous vous remercions d’avoir répondu à nos questions.

 


Interview réalisée en juin 2021