Chaire : Immuno-pathologie des maladies rénales


Présentation de la Chaire

La N-IgA est fréquente, elle touche 10 nouveaux patients par an et par million d’habitants ; elle est grave puisque 50 % des patients atteints vont dans un délai de 20 ans développer une insuffisance rénale terminale (IRCT) les amenant à un traitement de suppléance (dialyse ou transplantation).

La physiopathologie de cette maladie est actuellement très mal comprise ; beaucoup d’hypothèses ont été formulées, aucune n’est totalement convaincante ; elle sera facilitée par l’utilisation de modèles animaux  qui miment certains de ses aspects.

L’étude des maladies à dépôts d’immunoglobulines dont la N-IgA est une des thématiques de l’UMR CNRS 7276 ; plusieurs modèles sont actuellement disponibles, d’autres sont en cours de développement.

La production d’IgA humaine par l’un de nos modèles s’accompagne de son dépôt sur le rein réalisant ce que nous pouvons observer chez l’homme. Ce modèle offre un outil pertinent pour l’étude des caractéristiques des IgA promptes à se déposer.

La meilleure compréhension La chaire mise en place a pour but de promouvoir ce projet dans notre région et au-delà. Elle accompagnera et soutiendra le projet dans la recherche de nouveaux partenaires financiers. Elle permettra aux étudiants et enseignants, de disposer d’une base de données intéressante pour des recherches.

Contact

Pr Michel Cogné 

Tél 05 55 43 58 48
Responsable de la chaire: Immuno-pathologie des maladies rénales

Laboratoire CRIBL 
2 rue du Dr Marcland, 87025 Limoges cedex

Si vous souhaitez soutenir cette chaire, cliquez sur ce lien ou contactez-nous

Partenaire

ALURAD – L’Association Limousine pour l’Utilisation du Rein Artificiel à Domicile a été créée en 1980 ; elle a pour objet :
– de créer et de mettre en œuvre dans la région du Limousin et des départements limitrophes les méthodes ambulatoires d’épuration extra rénale pour les malades atteints d’urémie chronique.
– de rechercher et promouvoir toute méthode susceptible d’entraîner une amélioration de l’état de santé et de la situation matérielle et morale des malades atteints d’insuffisance rénale chronique.
L’ALURAD prend actuellement en charge plus de 300 patients dans ses différentes structures. Ils bénéficient d’un traitement par hémodialyse ou dialyse péritonéale ; pour certains ce traitement substitutif est effectué dans l’attente d’une transplantation rénale.
Le nombre de patients qui en Limousin arrivent en insuffisance rénale terminale est chaque année de l’ordre de 90-100. Les causes de la destruction de leurs reins sont nombreuses ; pour la moitié d’entre eux il s’agit d’une atteinte secondaire du rein telle que diabète ou hypertension artérielle ; dans l’autre moitié des cas il s’agit d’une maladie primitive du rein au premier rang desquelles se trouve la maladie de Berger ou glomérulonéphrite à dépôts mésangiaux d’IgA (N-IgA)