Pascal Boyer : « La dynamique de territoire et l’attachement à un territoire est essentiel pour le développement de chacun, et en particulier pour les étudiants qui ont fréquenté l’Université « 


L’Office International de l’Eau (OIEau) est une association quiintervient dans le développement des compétences pour une meilleure gestion de l’eau en France, en Europe et dans le monde. Nous avons rencontré Pascal Boyer, chargé de l’action commerciale et des relations extérieures

1) Pourriez-vous nous présenter l’Office International de l’Eau en quelques phrases ?

L’Office International de l’Eau est une association qui emploie 142 personnes dont plus de 100 en Limousin.  Elle réunit plusieurs métiers, à savoir la formation professionnelle continue pour les acteurs de l’eau français et étrangers, l’appui technique et organisationnel aux collectivités et industriels et la gestion et la valorisation des données sur l’eau pour le compte de l’Agence Française de la Biodiversité. Puis elle apporte l’appui institutionnel dans le cadre de coopération avec des états d’Afrique, Amérique du sud ou Asie, par le biais de financeurs comme l’AFD (Agence Française de Développement), l’Union Européenne, la Banque Mondiale ou d’autres.

 

2) En quelques mots, pourquoi vous êtes-vous engagé pour la Fondation ?
Outre les projets de recherche que la Fondation soutient et qui nous ont séduit, nous portons également une attention particulière aux actions de soutien aux étudiants. Ceci permet par ailleurs un lien fort avec l’université pour la mise en place d’actions telle que la mission découverte que nous avons l’occasion de réaliser avec l’ENSIL.

 

3) Une des missions de la Fondation est de contribuer à l’établissement de synergies entre les différents acteurs de notre territoire. Quelle importance donnez-vous à notre territoire ? Comment décririez-vous la dynamique de notre territoire ?
La dynamique de territoire et l’attachement à un territoire est essentiel pour le développement de chacun, et en particulier pour les étudiants qui ont fréquenté l’Université. Aujourd’hui plus de 30% des décideurs du domaine de l’eau dans les entreprises et les collectivités de notre pays sont des diplômés des différentes composantes de notre université.

Dans la filière eau, il y a sur notre territoire une grande richesse de talents qui a permis et favorise l’éclosion de startup, qui pour certaines sont devenues de véritables entreprises reconnues en France et dans le monde.

Il est tout simplement capital de pouvoir se nourrir de la connaissance de ce réseau dont le Limousin et la Nouvelle Aquitaine peuvent être fiers. Tous les acteurs et en particulier la Fondation ont un rôle important à jouer pour faciliter ces échanges bénéfiques pour les étudiants mais aussi les recruteurs et les entreprises locales.