Frédéric Baraut : « La Fondation est une forme d’interface entre le Crédit Agricole, l’Université et les acteurs du territoire »


Le Crédit Agricole Centre Ouest est membre fondateur de la Fondation partenariale depuis sa création en 2011. Rencontre avec Frédéric Baraut, nouveau Directeur Général de cette caisse régionale depuis septembre 2018.

 

Monsieur Baraut, vous êtes Directeur Général du Crédit Agricole Centre Ouest. Pourriez-vous nous présenter cette caisse régionale en quelques mots ? 

Le Crédit Agricole Centre Ouest est l’une des 39 caisses régionales du groupe Crédit Agricole. Nous avons 83 agences dans les deux départements de l’Indre et de la Haute Vienne. Le Crédit Agricole Centre Ouest est une banque coopérative et mutualiste qui compte près d’un millier de salariés et presque 700 administrateurs. Ce double réseau d’élus et de salariés accompagne nos 320 000 clients dans un état d’esprit animé par trois marqueurs : la proximité, la responsabilité et la solidarité dans une logique d’utilité au territoire.

 

Une des missions de la Fondation partenariale est de contribuer à l’établissement de synergies entre les différents acteurs de notre territoire.  Vous êtes arrivé au Crédit Agricole Centre Ouest il y a un peu plus de 5 mois : Comment décririez-vous notre territoire ?

Ce territoire dispose de grandes richesses qui sautent aux yeux quand on arrive de l’extérieur : une qualité de vie exceptionnelle, des vraies richesses culturelles, architecturales et patrimoniales, mais aussi la beauté de la nature. Il abrite également de nombreuses pépites économiques, des petites et grandes entreprises, qui sont très fortes dans leur domaine et qui créent à la fois de l’emploi et de la richesse économique sur la région.

 

Le Crédit Agricole Centre Ouest est membre fondateur de notre Fondation depuis sa création en 2011. En quoi cette relation entre votre structure, l’Université et sa Fondation vous semble-t-elle essentielle ?

Le Crédit Agricole a un lien viscéral avec son territoire, sur lequel il est ancré. Au-delà de la dimension économique, nous visons à favoriser le développement du territoire au plan culturel, social, sportif et associatif. Le Crédit Agricole du Centre Ouest a consacré un budget de plus de 800.000 € à ces domaines au cours de l’année 2018 dans le cadre de partenariats.
L’Université et la Fondation jouent  également un rôle essentiel pour développer l’éducatif et le culturel du territoire, ce qui est fortement lié au développement social, économique et technologique. Nous faisons donc tous partie des acteurs de cet écosystème, avec d’autres entreprises et collectivités du territoire bien évidemment.

La Fondation est justement une forme d’interface entre le Crédit Agricole, l’Université et tous ces acteurs du territoire avec lesquels elle a des liens assez forts. D’où l’intérêt de notre partenariat et de notre soutien financier et humain.
Nous sommes aussi un des premiers recruteurs en termes d’emploi qualifié sur le territoire. Il est donc indispensable pour nous d’avoir des liens les plus étroits possibles avec les établissements d’enseignement supérieur, afin d’accueillir des stagiaires, alternants et recruter des diplômés de l’Université.

 

Pouvez-vous nous donner trois qualités qu’il faut pour exercer votre fonction de Directeur Général d’une grande banque régionale ?

Le premier élément est l’ouverture et la curiosité : l’envie d’apprendre et de découvrir des choses, des personnes, des activités, des entreprises, des territoires.
Le deuxième élément est l’engagement, le goût du travail et la passion pour son activité. La banque est pour moi la plus belle des activités parce que nous sommes au carrefour entre trois disciplines : la psychologie, la sociologie et l’économie, avec l’humain comme fil conducteur.
Le troisième élément est commun à tout dirigeant : l’envie d’impulser et d’organiser, dans une logique d’amélioration, d’embarquer tous les acteurs de l’organisation et d’être utile pour la collectivité.